Girac Coli : Cathy Van Dorslaer, formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes à Profondeville (Namur) Belgique

facebook-simplegreen  

Comment programmer les animations?

 

Pour obtenir un résultat optimal, prévoyez des animations régulièrement: au minimum une fois par mois.

L'animation peut durer une heure trente. Pour les plus petits (en dessous de 7 ans), l'animation sera plus courte (maximum une heure).

 

Pour vous faciliter la préparation de vos animations et pour garantir un réel apprentissage, l'acquisition rapide de compétences nécessaires à la gestion positive des conflits mais aussi un cadre rassurant pour tous, nous avons distingué différents types d'activités à prévoir dans chacune de vos animations:

 

  • les activités permanentes

Elles sont à proposer lors de chaque séance. Elles en rythment le début et la fin, elles en garantissent le bon déroulement et l’efficacité. Elles permettent l’ancrage des apprentissages Exemples : météos, rituels avec marionnettes pour annoncer le thème de la séance, évaluation,… Activités décrites à différents endroits de "Boîte à outils")

 

  • les activités transversales

Conçues pour être comprises et intégrées rapidement, elles permettent d'acquérir dès le départ des compétences qui profiteront tout autant aux animations qu'aux autres moments de la vie du groupe.

La "Négocia comptine" ou la "Négocia song" (voir rubrique "La négociation en chansons") peut être apprise dès la première animation. Les enfants ont dès lors déjà en tête les étapes de la négociation. Au fil des animations, ils développeront petit à petit les apprentissages nécessaires.

Dès les premières animations, l'une ou l'autre activité ludique peuvent être menées qui initieront à l'expression des sentiments, à l'écoute, à la description objective, à la négociation, à la recherche de solutions,... De nombreuses activités vous sont proposées dans la rubrique "Boîte à outils"

 

  • les activités progressives

Elles tiennent compte de la progression des apprentissages et dépendent d'acquis antérieurs. Leur introduction correspond aux compétences atteintes par le groupe ou aux compétences qu'on souhaite les voir acquérir. Elles respectent la chronologie proposée dans l’ouvrage "Graines de médiateurs II" ou dans la chronologie des chapitres de la rubrique "Boîte à outils".

 

  •  les activités ciblées

Elles sont proposées de façon à répondre immédiatement à un besoin particulier du groupe: difficulté à s'écouter, conflit à gérer, manque de cohésion,... Exemple : disposer les cartes de la médiation au sol et les utiliser pour gérer une négociation (voir "La négociation avec les cartes" proposée dans la rubrique "Négociation en chansons")

 

  • les activités d’ancrage

 Quelques activités peuvent être proposées à chaque séance. Elles sont choisies pour rappeler une notion vue précédemment. Exemple : Un petit « Vu-pas vu » à chaque séance (voir "Décrire objectivement" dans la rubrique "Boîte à outils")

 

  • les activités « gratuites »

Amusantes, dynamiques, elles n’apportent pas nécessairement d’apprentissage, ne nécessitent pas de « débriefing ». Elles réjouissent les participants, permettent de bouger un peu après un long moment d’écoute ou de concentration. Exemple : un concours de « Je m’assieds dans l’herbe », une  activité de cohésion (voir  "Travailler la cohésion" dans la rubrique "Boîte à outils")

 

Contactez-moi

Cathy Van Dorslaer
Formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes

par GSM
+32 496 80 50 56

par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Via Facebook

Pour rejoindre les membres du site et être au courant des régulières nouveautés, cliquez ici

Typographiste & Croquis © 2012 - 2017