Girac Coli : Cathy Van Dorslaer, formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes à Profondeville (Namur) Belgique

facebook-simplegreen  

Durant les animations

Imposer des règles de vie propre aux activités, les expliquer et veiller à leur application garantissent la sécurité de chacun, la libre expression et l'écoute de tous.

Les bénéfices retirés de ce cadre rassurant amènent parfois à étendre les règles au-delà du cadre des activités et de décider ensemble de règles propres à la classe et à ses apprentissages.

En plus d'une initiation à la communication et à la gestion positive du conflit, une prise de conscience des conditions nécessaires à la vie d'un groupe a lieu ainsi qu'une responsabilisation de chacun.

 

Règles d'application dès la première animation

 

Objectifs

- Garantir le respect et la sécurité de chacun

- Favoriser l'écoute

Quand?

Les règles de vie sont d'application, tant durant l'activité que lors de ses prolongements.

Disposition

Dès qu'elles ont été expliquées, les règles et les sanctions prévues sont affichées dans un endroit visible du local.

Matériel

A utiliser ou pour s'en inspirer: Les fiches reproductibles des pages 244 à 247 de l'ouvrage "Graines de médiateurs"

Déroulement

- Dès le tout début de la première animation, l'animateur expose oralement les règles de vie et les conséquences de leur non-respect . Il explique également leurs raisons d'être.

- L'animateur affiche les règles dans un endroit visible

- Il les rappellera au début de chaque séance ou demandera aux participants de le faire

Trucs et astuces 

- Au plus les règles seront systématiquement rappelées, leur non-respect relevé et leurs conséquences rigoureusement appliquées, au plus elles seront respectées

- Après un temps d'appropriation suffisant, l'animateur et le groupe peuvent décider que certaines règles seront dorénavant d'application au-delà des périodes d'activités

Prolongement

- Il est intéressant que l'animateur propose une réflexion sur le rôle des règles, sur leur intérêt et sur les difficultés qu'il y a, parfois, à les respecter: Pourquoi y a-t-il des règles lors des activités? Que permettent-elles? Pourquoi est-il si difficile d'attendre son tour pour parler?

- Si des dysfonctionnements apparaissent, qui ne sont pas prévus par les  règles annoncées et affichées, l'animateur concerte le groupe et lui demande d'envisager une nouvelle règle ainsi que des conséquences graduelles en cas de non-respect.

 

 

Règle 1: Lorsque je vois que l'adulte lève les bras en l'air, je fais de même et je me tais

Cette règle permet à l'animateur de rétablir très rapidement le silence. Elle évite les incessants "chttt" que les enseignants utilisent régulièrement et dont l'efficacité est très limitée.

Il arrive que des enfants lèvent d'eux-mêmes les bras. C'est un signal pour l'animateur que le niveau sonore ou l'ambiance les mettent mal à l'aise et qu'un moment de calme est peut-être le bienvenu.

Sanctions graduelles annoncées (et appliquées) en cas de non-respect:

  • Première fois: L'adulte interpelle l'enfant et lui rappelle la règle
  • Seconde fois: L'adulte demandera régulièrement à l'enfant de reformuler ce qui vient d'être dit
  • Troisème fois: L'enfant devra expliquer, via la "fiche de réflexion" présentée ci-dessous, pourquoi il n'arrive pas à respecter la règle

 

Règle 2: Je parle quand j'ai la balle

Lors des prises de parole, c'est le participant qui a la balle (ou le bâton de parole), ou à qui c'est clairement le tour de parler, et  lui seul, qui prend la parole. Les autres écoutent et apprennent à réprimer leur envie d'intervenir, de faire des commentaires

Sanctions graduelles annoncées (et appliquées) en cas de non-respect:

  • Première fois: L'adulte interpelle l'enfant et lui rappelle la règle
  • Seconde fois: L'adulte demandera régulièrement à l'enfant de reformuler ce qui vient d'être dit
  • Troisème fois: Lors de la prise de parole de chacun (au terme d'une activité ou au terme de l'animation), l'enfant qui n'a pas su écouter perdra son droit à la parole
  • Quatrième fois: L'enfant devra expliquer, via la "fiche de réflexion" présentée ci-dessous, pourquoi il n'arrive pas à respecter la règle

 

Règle 3: Je ne fais mal, ni avec les gestes, ni avec les mots

Les bousculades, les coups, les insultes et les moqueries sont interdites. Cette règle permet d'envisager une animation avec des déplacements, des changements de places, l'utilisation de musique, la proposition d'activités plus physiques. Cette règle garantit également la confiance et l'expression spontanée et sincère de chacun.

Sanctions graduelles annoncées (et appliquées) en cas de non-respect:

  • Première fois: L'adulte interpelle l'enfant et lui rappelle la règle
  • Seconde fois: L'adulte demande à l'auteur de formuler un message positif à l'enfant blessé par les mots, de proposer une "réparation" (un acte positif qui annulera l'effet négatif) à l'enfant blessé par un geste.
  • Troisème fois: L'enfant est écarté (hors du cercle sur une chiase) le temps de l'activité. Il rejoindra l'animation dès l'activité suivante
  • Quatrième fois: L'enfant devra expliquer, via la "fiche de réflexion" présentée ci-dessous, pourquoi il n'arrive pas à respecter la règle

 

Règle 4: J'ai le droit au STOP (sans déranger)

Un participant qui ne se sent pas bien (physiquement ou moralement), qui se sent insécurisé par une activité, qui ne souhaite pas prendre la parole, a le droit de ne pas participer. Il se met à l'écart et ne dérange pas le restant du groupe. Dès qu'il en exprime le souhait, il a le droit de réintégrer les activités.  

Certains participants usent de leur droit au stop pour attirer l'attention de l'animateur et du groupe, imités parfois par d'autres.

Si l'animateur estime que l'utilisation est trop fréquente, qu'elle n'est pas due à un malaise passager, il peut annoncer que le nombre de droits au stop sera dorénavant limité et, si celui-ci est dépassé, demander qu'une fiche de réflexion soit remplie pour réfléchir aux raisons de l'abus.

 

Fiche de réflexion

La fiche de réflexion (proposée à la page 249 de l'ouvrage "Graines de médiateurs II") est prévue pour les participants qui éprouvent des difficultés, malgré plusieurs rappels, à respecter les règles. Elle leur propose, en les guidant, de se rappeler les règles, de comprendre en quoi ils les ont enfreintes et de réfléchir aux raisons de leur agissements.

La fiche est à remplir durant l'activité ou à un autre moment. Une fois remplie, elle sera lue par l'animateur, en présence du participant, et ils en débattront.

 

Contactez-moi

Cathy Van Dorslaer
Formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes

par GSM
+32 496 80 50 56

par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Via Facebook

Pour rejoindre les membres du site et être au courant des régulières nouveautés, cliquez ici

Typographiste & Croquis © 2012 - 2017