Girac Coli : Cathy Van Dorslaer, formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes à Profondeville (Namur) Belgique

facebook-simplegreen  

Activités favorisant la coopération

suivies de

Jeux de coopération

 

Activités favorisant la coopération

 

Conversations à deux... à trois...

Cette activité a l'avantage de pouvoir également être menée avec un très grand nombre de participants

 

 

Voir la fiche descriptive (Coul.)

Voir la fiche descriptive (N&B)

 

Objectifs

- Travailler la cohésion du groupe
- Parler de soi
- Découvrir l’autre
- Répartir en duos ou trios aléatoires


Disposition


Les participants sont assis en cercle

Matériel

  • De la musique OU l’animateur claque des mains
  • Des supports en deux (ou trois) exemplaires:

• Cartes d’un jeu des cartes coupées en deux
• Les supports « gira-coli »proposés :
Bilderlotto, Cherche les différences, C’est qui ? C’est quoi ?, La journée de petit ours, …

Deux à deux

Réalisé d'après "Puzzle duo - couleurs" - Editions Djeco

 deux deux-1   deux deux-2

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Bilderlotto

 bilderlotto1   bilderlotto2

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

La journée de petit ours

Voir l'histoire (Coul.)

Voir l'histoire (N&B)

Voir le puzzle (Coul.)

Voir le puzzle (N&B)

 

 Cherche les différences

Voir la fiche pratique (Coul.)

Voir la fiche pratique (N&B)

 

 differences 3 1              differences 1 1

C'est qui? C'est quoi?

Voir la fiche pratique (Coul.)

Voir la fiche pratique (N&B)

 

 cest qui cest quoi-1   cest qui cest quoi-2   cest qui cest quoi-3

 

Déroulement


• L’animateur prépare le nombre de duos (ou de trios) de supports dont il aura besoin pour que chaque participant reçoive une pièce
• Il distribue un support à chaque participant
• L’animateur donne les consignes suivantes :

  • Lorsque la musique se fait entendre (ou les claquements de mains), les participants doivent se déplacer à l’intérieur du cercle et échanger le plus fréquemment possible, leur support avec le support des participants qu’ils croisent
  • Lorsque la musique (ou les claquements de mains) s’arrête, chaque participant doit trouver le participant qui possède le support correspondant au sien. Les duos (ou trios) ainsi constitués se tiennent immobiles face à face, ou vont s’asseoir l’un à côté de l’autre
  • L’animateur annonce un sujet de conversation. Les duos (ou trios) disposeront d’une minute pour converser.
  • Lorsque la musique (ou les claquements de mains) reprend, les participants recommencent à circuler librement et à échanger rapidement leurs supports
  • Lorsque la musique (ou les claquements de mains) s’arrête, les participants cherchent leur partenaire et s’apprêtent à entamer une nouvelle conversation dont le thème sera annoncé par l’animateur


• Les sujets des conversations sont à décider par l’animateur, en fonction de l’âge des participants, de la période de l’année, du thème qu’il souhaite travailler:

  • Avec un groupe d’adulte en formation : Le moment de la journée (professionnelle) que je préfère, un beau souvenir professionnel, une difficulté (professionnelle) que j’ai rencontrée, un autre métier que j’aurais aimé exercer, comment je me vois dans dix ans,…
  • Ou d'autres questions en lien avec le thème de la formation


Prolongement

Au terme de l’activité, l’animateur demande si chacun a eu l’occasion de s’exprimer sur le temps imparti. Il arrive que certains participants monopolisent le temps de parole ou que d’autres n’aient pas été inspirés par le sujet proposé.

 

Cup song

 

"Cup song" des P6 de Saint-Thomas (Saint-Gilles - juin 2014) en classe

 

"Cup song" des P6 de Saint-Thomas (Saint-Gilles - juin 2014) dans la cour

 

Du coup, les élèves de P5 essayent aussi.

 

Jeux de coopération

 

L'ogre

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs :

- Mémoriser les prénoms

- Susciter la coopération

Disposition :  

Les participants et l’animateur sont assis en cercle

Déroulement :

•  L’animateur rappelle ce qu’est un ogre : un monstre qui mange les enfants

• Il explique que la personne debout au centre du cercle (lui au début de l’activité) est un ogre qui va chercher à dévorer un enfant

• Si, lorsque l’ogre se précipite vers un participant pour le manger, les autres participants crient le prénom de la « victime », l’ogre est paralysé et est arrêté dans son élan.

• Si le prénom de la « victime » n’a pas été crié, celle-ci devient un ogre et se place au milieu du cercle.

• Si le prénom de la « victime » a été crié, l’ogre peut renouveler sa tentative. Trois tentatives au maximum.

Trucs et astuces:  

Les enfants adorent cette activité parce qu’elle fait un peu peur. En fonction de l’âge des enfants, l’animateur peut accentuer ou non l’effet théâtral de l’ogre.

 

 

Lapin - éléphant - palmier

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 


Classe de P2 de l'école primaire Saint-Thomas (Saint-Gilles)

Objectifs :

•    Travailler la cohésion

• Respecter les consignes

Disposition :

Les participants sont debout  en cercle

 

Déroulement :

• L’animateur présente trois figures à réaliser grâce à la collaboration de trois participants

• Lapin : Le participant du centre met ses mains devant sa bouche, et mime deux grandes dents avec ses doigts. Les participants à sa gauche et à sa droite se serrent contre lui, dressent en l’air un bras pour mimer les grandes oreilles.

• Eléphant : Le participant du centre tend les bras en avant en joignant les mains, pour mimer la trompe. Les participants à sa gauche et à sa droite mettent une main sur sa taille et une main sur son épaule pour mimer les grandes oreilles

• Palmier : Le participant du centre lève les bras en l’air en joignant les mains, pour mimer le tronc. Les participants à sa gauche et à sa droite se serrent contre lui et font aller de haut en bas leur bras extérieur pour mimer les branches.

• L’animateur désigne ensuite un participant en énonçant une figure à réaliser. Il enchaîne rapidement les figures.

• Si un des participants se trompe, il doit aller au milieu et désigner un participant et une figure à réaliser.

 

Trucs et astuces :

D’autres figures peuvent être inventées et proposées par les participants.

Exemples :

• Toaster : le participant du milieu mime une tartine qui saute. Les participants de gauche et de droite miment le toaster et l’enserrent en se donnant la main

• Princesse : le participant du milieu mime une princesse qui se regarde dans le miroir. Les participants de gauche et de droite miment des servantes en train de la coiffer.

 

 

Filet - pêcheur - sardine

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs :

•    Travailler la cohésion

• Respecter les consignes

Matériel :

Facultatif : Une grosse corde disposée en cercle ou un cercle tracé au sol à la craie

Disposition :

Les participants sont debout  en cercle

 

Déroulement :

• L’animateur présente plusieurs consignes à suivre et  trois figures à réaliser

• Lorsqu’il dit « En avant », les participants marchent en rond dans le sens donné par l’animateur. S’il dit « Demi-tour », les participants changent de sens. S’il dit « Stop », les participants s’arrêtent. S’il y a une corde ou un trait à la craie, l’animateur peut également dire « Intérieur » et les participants circulent à l’intérieur du cercle. S’il dit « Extérieur », les participants circulent hors du cercle. L’animateur peut également indiquer des noms d’instruments de musique. Dans ce cas, les participants miment l’instrument énoncé.

• Lorsque l’animateur dit « Filet + un chiffre », par exemple « Filet 5 », les participants doivent former un cercle à 5 en se donnant la main. Les participants en trop doivent se mettre au centre des cercles constitués. Une fois la figure constituée, les participants regagnent leur place initiale dans le cercle.

• Lorsque l’animateur dit « pêcheur », les participants doivent se regrouper par deux. Le plus grand met un genou à terre, le plus petit s’assied sur sa jambe pliée et fait mine de pêcher.

• Lorsque l’animateur dit « sardine + le prénom d’un participant », celui-ci se met au centre du cercle. Tous les participants se regroupent autour de lui.

Trucs et astuces :

Les consignes seront plus simples ou plus complexes en fonction de l’âge des participants.

 

Les élèves de 3ème (de la section fondamentale de l'Athénée royal Paul Delvaux d'Ottignies) découvrent avec entrain l'activité. Elle sera cependant interrompue car deux enfants sont tombés. L'occasion de trouver ensemble une idée pour garantir la stabilité: les enfants décident que celui qui joue le rôle du "tabouret de pêcheur) sera assis sur une chaise. L'activité pourra reprendre sans plus aucune chute.

{youtube}oCT-4lRoe9Y{/youtube}

 

La bobine

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs :

• Travailler la coopération

• Observer la dynamique du groupe

 

Disposition :

Les participants sont debout  en cercle

 

Déroulement :

• Les participants, debout, en cercle, se donnent la main.

• L’animateur coupe le cercle au niveau d’un participant (le plus petit, la première fois).

• Ce participant sera le centre de la bobine. Il se déplace vers le centre du cercle, entrainant avec lui le restant de la file de participants qui se tiennent la main.

• La file de participants s’enroule autour de lui, guidée par le participant  qui se trouve à l’autre bout. Ils peuvent chanter le temps que la file se soit totalement enroulée autour du participant central.

• L’animateur veille à ce que la bobine ne soit pas trop serrée.

• L’animateur demande ensuite au participant central de sortir de la bobine. Tous les participants doivent continuer à se donner la main.

• Lors de la première tentative, le participant central sortira de la bobine en passant en-dessous des bras des autres participants.

• Lors de la seconde tentative, avec un autre participant central, celui-ci sortira de la bobine en passant au-dessus des bras des autres participants. Cette consigne implique que les participants devront se baisser.

Prolongement

Durant l’activité, l’animateur observe la façon dont les participants se comportent et renvoie ses observations à la fin de l’activité. En effet, il arrive parfois que certains d’entre eux, plutôt que de coopérer au bon déroulement de la bobine, de relèvent, ne se baissent pas suffisamment.

Trucs et astuces :

L’animateur peut choisir comme participant central un participant qu’il souhaite valoriser, dont il souhaite développer l’estime de soi.

 

{youtube}9NR-kDUbAps{/youtube}

 

Pingouins sur la banquise

Cette activité est proposée dans l’ouvrage « Graines de médiateurs II » (Vivre ensemble, page 54).

Objectifs

  • Travailler la cohésion : en se rapprochant de façon ludique, pour relever un défi, les participants s’acceptent l’un l’autre dans leur espace intime. C’est souvent l’occasion de briser, de façon inconsciente, une barrière.
  • Travailler la coopération : Les participants devront, pour relever le défi, se mettre d’accord sur des stratégies et s’entraider.
  • Travailler la négociation : Pour relever le défi et mettre en place des stratégies efficaces, les participants devront s’écouter et se mettre d’accord

A quel moment ?

Quand la cohésion a été suffisamment travaillée, de sorte que les participants acceptent spontanément la proximité physique des autres.

Matériel

  • Des journaux
  • De la musique
  • Un espace dégagé

Déroulement

  • L'animateur délimite avec des journaux posés au sol un espace suffisamment grand que pour que tous les participants puissent s’y tenir
  • Les participants s’y placent : ce sont les pingouins bien à l'abri sur la banquise
  • Lorsque la musique se met en route, les participants quittent la zone recouverte de journaux : ils vont nager car il n'y a pas de danger
  • Lorsque la musique s'arrête, les pingouins doivent regagner la banquise, c'est-à-dire que les participants doivent retourner sur la surface de journaux.

 

  • A chaque fois que l'animateur remet de la musique, il en profite pour enlever quelques feuilles de journaux, réduisant ainsi petit à petit la surface de banquise.
  • Les participants vont devoir coopérer et s'organiser pour que tous soient à l'abri, sur une surface de plus en plus réduite.

 

  • L'activité s'arrête quand le groupe ou l'animateur estiment qu'il n'est pas possible de se serrer davantage, ensemble et en sécurité, sur la surface délimitée.

 

Variante

Cette activité peut être menée avec un très grand nombre de participants. Dans ce cas, l’utilisation de journaux est difficile. La surface qui se rétrécit peut être délimitée par des cordes ou par un trait à la craie.

Pistes de réflexion

Permettre l’expression sur les avantages de la coopération et sur les difficultés qui sont peut-être apparues lors de la décision de stratégies

 

Prestations époustouflantes de la classe de Madame Cinthia (GPF2 Gosselies) et de la classe de Madame Sylvie (Tamines, Les Bachères): les élèves et des adultes s'organisent pour se regrouper sur 2 m2!

Contactez-moi

Cathy Van Dorslaer
Formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes

par GSM
+32 496 80 50 56

par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Via Facebook

Pour rejoindre les membres du site et être au courant des régulières nouveautés, cliquez ici

Typographiste & Croquis © 2012 - 2017