Girac Coli : Cathy Van Dorslaer, formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes à Profondeville (Namur) Belgique

facebook-simplegreen  

Activités de cohésion à mener

suivie de

Répartition en duos... en trios...

 

Activités de cohésion

 

Vous trouverez ci-dessous une série d'activités destinées à installer rapidement la cohésion et la confiance dans un groupe qui ne se connaît pas ou dans un groupe auquel des participants s'ajoutent, duquel des participants sont partis.

L'ordre des activités est à tenter de respecter. En effet, les activités permettent dans un premier temps d'observer la dynamique du groupe, elles amènent ensuite à découvrir et à entrer en contact avec tous les participants, elles proposent enfin d'accepter l'autre dans son espace intime.

Les résultats obtenus m'émerveillent à chaque fois. Sans beaucoup de discours, principalement par le jeu, vous obtenez en peu de temps une dynamique de groupe transformée et positive.

 

Coude à coude

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)


Jeudi 4 septembre 2014 - La classe de P3-P4 de l'école primaire Saint-Thomas (Saint-Gilles) se lance dans sa première animation "Graines de médiateurs"

Objectifs 

•    Travailler la cohésion : En se rapprochant de façon ludique, pour répondre aux consignes, les participants s’acceptent l’un l’autre dans leur espace intime. C’est souvent l’occasion de briser, de façon inconsciente, une barrière.
•    Observer la dynamique du groupe : Voir de quelle façon les participants se rapprochent les uns des autres. Quels groupes se mettent spontanément ensemble, quels enfants restent à l’écart, ne sont pas impliqués par les autres
•    Observer le respect de la règle : Certains enfants (pris par le jeu ou volontairement) vont enfreindre la règle qui devra leur être rappelée


A quel moment?

Cette activité est idéale pour prendre conscience de la dynamique du groupe, avant même toute autre activité de cohésion. Les leaders spontanés, les connivences entre enfants, les enfants plus réservés, les enfants mis à l’écart seront facilement identifiables.

Matériel

•    Musique lente
•    Espace dégagé

Déroulement


•    Dès que la musique résonne, les enfants se déplacent.
•    Une règle spécifique est donnée : ils peuvent exécuter les mouvements qu’ils souhaitent, sur le rythme qui leur convient mais ils ne peuvent pas se toucher tant qu’il y a de la musique.

•   Quand la musique s’arrête, on ne bouge plus.


•    L’animateur lance la consigne « coude à coude ». Chaque enfant s’approche des autres de façon à ce que son coude gauche et son coude droit soit en contact avec le coude d’un autre.


•    La musique reprend, on se déplace. Quand la musique s’arrête, on ne bouge plus.

 •    L’animateur lance la consigne : « petits doigts ». Chaque enfant se déplace de façon à toucher avec ses petits doigts les petits doigts d’autres enfants.

 
•    Même démarche (musique/déplacement/arrêt) avec des consignes différentes qui amènent un rapprochement progressif : pieds, genoux, oreilles, nez à nez.

C'est à cette distance-ci  que les alliances seront les plus visibles.


•    La dernière étape implique un rapprochement intime. L’animateur acceptera que des enfants hésitent ou refusent.

 

 

Pistes de réflexions

La dernière étape, les hésitations ou refus qu’elle engendre, sera l’occasion d’expliquer aux enfants la notion de « bulle intime », de les rassurer sur la gêne qu’ils ont peut-être ressentie, de les amener à évoquer les moments de leur vie où la promiscuité est embarrassante ou stressante (vestiaire, cour de récréation, déplacements dans les couloirs, réfectoire)

 

 

Toucher couleur

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 


Deuxième activité proposée à la classe de P3-P4 de Saint-Thomas (Saint-Gilles) en ce début de mois de septembre 2014

Objectifs

•    Travailler la cohésion : En se rapprochant de façon ludique, pour répondre aux consignes, les participants s’acceptent l’un l’autre dans leur espace intime. C’est souvent l’occasion de briser, de façon inconsciente, une barrière.
•    Travailler l’estime de soi


A quel moment?

Juste après l’activité « coude à coude »


Matériel

•    Musique lente
•    Espace dégagé

{youtube}qINh7zGXcOg{/youtube}

Déroulement

•    Dès que la musique résonne, les enfants se déplacent.
•    Une règle spécifique est donnée : ils peuvent exécuter les mouvements qu’ils souhaitent, sur le rythme qui leur convient mais ils ne peuvent pas se toucher tant qu’il y a de la musique.
•    Quand la musique s’arrête, on ne bouge plus.
•    L’animateur annonce une couleur. Les enfants doivent toucher du doigt DOUCEMENT quelqu’un qui porte la couleur indiquée. On ne peut pas se toucher soi.
•     La musique reprend, on se déplace. Quand la musique s’arrête, on ne bouge plus.
•    L’animateur, à chaque arrêt, annonce une couleur différente.

 •    L’animateur peut choisir, en fin d’activités, des couleurs portées par des enfants qui ont rencontré des difficultés pour prendre leur place dans le groupe lors de l’activité « coude à coude ». Ce n'était absolument pas le cas lors de la prise des photos ci-dessus.

Pistes de réflexion

Que ressent-on quand on est le centre d’intérêt ? Quels moyens (appropriés ou pas) met-on en place pour obtenir de l’attention ? Pour être fier de soi ?

 

Je m'assieds dans l'herbe

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs

- Reconnaître l'autre par son prénom

- Etre attentif à la place de chacun

Disposition

Des chaises en cercle. Une chaise en plus que le nombre de participants.

Matériel

Des chaises ou des tabourets

Déroulement

- L'animateur et les participants sont assis en cercle sur des chaises. Dans le cercle, il y a une chaise supplémentaire.

- Le participant qui s'aperçoit le premier qu'il y a une chaise vide à sa gauche ou à sa droite tape sur celle-ci, s'y assied en disant: "Je m'assieds..."

- Son voisin suit le mouvement en s'asseyant sur la chaise libérée par le premier enfant et dit: "dans l'herbe..."

- Son voisin suit le mouvement en s'asseyant sur la chaise libérée par le second enfant et dit: "et j'appelle...". Il appelle alors un participant du groupe.

- Le participant appelé quitte sa chaise pour aller s'asseoir sur la chaise libérée par le troisième participant.

- Une autre chaise est donc libérée. A sa gauche et à sa droite un participant. Le plus rapide tape sur celle-ci et dit: "Je m'assieds..."

 

{youtube}fPr9Pmbb6so{/youtube}

 

Prolongement

Quelques pistes de réflexion à mener au terme de l'activité:

- Certains participants ont peut-être été appelés plus souvent que d'autres? Pourquoi? Comment se sentent-ils?

- Comment se sentent les participants qui n'ont pas été appelés?

- Pourquoi a-t-on tendance à plutôt appeler ses amis?

Trucs et astuces

Cette activité est fort appréciée et souvent redemandée. C'est l'occasion d'en complexifier les règles, en tenant compte des retours qui ont été faits lors des précédentes fois. Cette révision est en général proposée spontanément par les participants mais voici quelques suggestions apparues lors d'animations: - Il faut respecter le rythme amorcé au début du jeu - Interdiction d’hésiter pour appeler quelqu’un sinon on arrête. Il faut donc absolument appeler quelqu’un en face de soi et ne pas chercher son copain ou sa copine - Les filles appellent les garçons et les garçons appellent les filles - Si deux enfants arrivent en même temps sur une chaise, c’est aux deuxièmes à être les plus rapides, c’est-à-dire celui de gauche ou de droite qui devait dire « dans l’herbe ». C’est donc la série du plus rapide deuxième qui aura la priorité. Si les deuxièmes sont en même temps, c’est le sens du plus rapide troisième qui aura priorité. - Il faut essayer d’appeler tout le monde, c’est-à-dire essayer de ne pas appeler quelqu’un qui l’a déjà été. Pour aider, les participants déjà appelés font un signe (pouce en l'air, par exemple).

 

Salade de fruits

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs

- Travailler la cohésion du groupe

- Dynamiser le groupe

- Observer la dynamique du groupe

Disposition

Des chaises en cercle. Il y a une chaise trop peu. De ce fait, il y aura toujours un participant au milieu

Déroulement

- Dans un premier temps, l’animateur attribue à chaque participant un nom de fruit. Le premier est une pomme, le second une poire, le troisième une pêche, le suivant à nouveau une pomme,… Ainsi de suite jusqu’à ce que chacun porte le nom d’un des trois fruits

- Le participant qui est au centre (l'animateur pour commencer) a plusieurs choix : Appeler les pommes, appeler les poires, appeler les pêches ou crier « salade de fruits ».

- Chaque participant qui porte le nom d’un fruit appelé doit se lever et changer de place. Si celui qui est au centre crie « salade de fruits », tous les participants doivent se lever et changer de place.

- Celui qui est au milieu en profite pour tenter de s'asseoir

- Le dernier qui reste au centre relance le jeu.

Trucs et astuces

Il arrive, chez les jeunes participants, que certains éprouvent un vif plaisir à rester au centre du cercle et s'arrangent, à plusieurs reprises, pour ne pas gagner une place assise alors qu'ils en ont l'occasion. Les autres participants ne manqueront pas de le faire remarquer. C'est l'occasion d'interroger le participant "retardataire" sur ses motivations, tout en lui faisant comprendre que, ce faisant, il empêche les autres de participer. On peut, si cela se produit trop fréquemment, rajouter une règle: lorsqu'on se retrouve pour la deuxième fois au milieu, on désigne en remplacement quelqu'un qui n'y est pas encore allé.  

{youtube}L6Yz3NvQrUA{/youtube}

Une variante peut être proposée. Plutôt que des fruits, les participants se verront attribuer des termes en lien avec le thème travaillé, la période de l'année: guirlande, boule, sapin et Noël quand tout le monde doit se lever.

Le reportage ci-dessous a été filmé lors d'un stage pour enfant sur le thème de la musique: Do, ré, mi et chanson.

{youtube}QXCimg1xtoE{/youtube}

 

Bingo

Fiche descriptive

 

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Fiche pratique

 

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs

- Apprendre à mieux se connaître

- Découvrir les autres sous différentes facettes

Disposition

Pas d’aménagement particulier

Matériel

Une feuille comprenant plusieurs cases.

Sur chaque case, une caractéristique est décrite : a déjà pris l’avion, possède un chien, adore courir, est enfant unique, a déjà vécu sur un autre continent,…

Déroulement

- Chaque participant devra récolter un certain nombre de signatures différentes, annoncé par l’animateur

- Le nombre maximum de signatures est : le nombre de participants moins un (car on ne signe pas sur sa propre feuille)

- Il faut une signature (le prénom et non un paraphe) par case

- La personne qui signe sur la feuille d’un autre le fait parce qu’elle correspond à la caractéristique

- Au signal de l’animateur, les participants commencent leur récolte, se déplacent, échangent leurs feuilles et leurs signatures. Les participants peuvent s’adresser à un autre parce qu’ils savent qu’il correspond à l’indication donnée. S’ils ne se connaissent pas bien ils demandent à leur interlocuteur de choisir une case sur laquelle il pourra signer.

- Lorsqu’un participant a atteint le nombre de signatures demandé, il crie « Bingo ». Il peut poursuivre l’activité en signant sur les feuilles des autres

Trucs et astuces

- L’animateur veille à ce que chacun ait bien le nombre de signatures demandé

- Il est également intéressant qu’il observe de quelles façons les participants s’y sont pris et qu’il le leur renvoie. Ont-ils signé sur la feuille d’un autre en échange d’une signature reçue ou se sont-ils empressés de récolter au plus vite des signatures ? PROLONGEMENT

- Pris par le jeu, les participants s’empressent souvent de récolter les signatures sans demander d’explication complémentaire. Quand tout le monde a son nombre de signature, l’animateur encourage chacun à lire posément sa feuille et à demander de plus amples informations à celui ou ceux qu’il souhaite.

{youtube}FmMyS1BoIOA{/youtube}

En grand groupe :

« Bingo » est une activité idéale pour instaurer la cohésion en grand groupe : plusieurs classes, réunions de parents, fêtes de famille… Il suffit que chaque participant ait un bic et un « Bingo ». Les indications décrites dans les cases seront en lien avec le vécu des participants.
Dans le reportage ci-dessous, vous découvrirez 80 nouveaux élèves du premier degré de l’Ilon-Saint-Jacques de Namur (qui ont entre douze et quatorze ans) qui se lancent dans la récolte de signatures, en compagnie de leurs professeurs qui jouent le jeu également. En très peu de temps, la glace est rompue !

{youtube}OV-Ol00ritc{/youtube}

 

J’aime...

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs

- Apprendre à mieux se connaître

- Découvrir les autres sous différentes facettes

- Prendre conscience de la cohésion du groupe

- Apprendre à trouver des solutions

Disposition

Cercle de chaises. Une chaise par participant.

Déroulement

  •  Les participants et l’animateur sont assis en cercle sur des chaises
  •  L’animateur cite une chose qu’il aime bien (dessert, sport, aliment, lieu de vacances,…).
  •  Tous ceux qui, comme lui, aiment cette chose, doivent se déplacer d’une chaise vers la droite. Ceux qui n’aiment pas cette chose restent sur place. Les participants le comprennent vite, il va parfois falloir s’asseoir sur les genoux de celui qui ne change pas de place. Il est autorisé de négocier : le plus lourd, ou le plus grand en dessous.
  • L’animateur énonce une dizaine de choses qu’il aime et les déplacements et les empilements se font.
  • Les participants peuvent également dire à haute voix des choses qu’ils aiment.

{youtube}ArcEQwo2L3Y{/youtube}

Trucs et astuces

Cette activité se révèle fort intéressante pour juger de la cohésion du groupe. En effet, pour des raisons d'inimitié ou pour des raisons culturelles, il arrive que les participants refusent de s'asseoir sur les genoux des autres. L'animateur acceptera le refus et en demandera ou proposera les raisons: Cela ne se fait pas entre fille et garçon/ Vous ne vous entendez pas du tout/ Vous n'avez pas la même taille ni le même poids... L'animateur demandera ensuite s'il n'y a pas des solutions qui permettraient de poursuivre le jeu: Quand on se retrouve dans un duo "fille-Garçon" ou dans un duo qui ne s'entend pas encore suffisamment, le garçon ou l'un des deux (le plus grand) reste debout, ou... les participants proposent des alternatives.

Si, malgré les aménagements l'activité se révèle impossible ou difficile, l'animateur l'arrête. Il a là le signe que des activités de cohésion moins implicantes sont encore nécessaires. Il la reproposera plus tard.

 

L'escargot de l'amitié

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs

- Apprendre à mieux se connaître

- Découvrir les autres sous différentes facettes

Disposition

Les participants, par petits groupes, autour de tables

Matériel

- Plusieurs plateaux de jeu agrandis en A3, coloriés par les enfants qui le souhaitent, plastifiés

- un dé par groupe

- un pion de couleur par participant

Déroulement

- Les participants forment des petits groupes d’environ cinq et s’installent autour des plateaux de jeu

- L’animateur rappelle les règles du jeu. C’est le plus jeune qui commence. On tourne dans le sens des aiguilles d’une montre. Il faut répondre à la question sur laquelle on tombe. La partie est terminée quand on tombe exactement sur la case centrale.

- L'animateur explique également aux participants qu’il est intéressant de répondre de façon détaillée. Les autres participants peuvent donc poser des questions pour mieux comprendre.

- Après 10, 15 minutes (quand plusieurs joueurs sont déjà arrivés au bout du parcours), les groupes changent, en s’arrangeant pour mélanger les participants, briser les associations spontanées.

- Procéder à trois, quatre tournantes

{youtube}8PfZbGoQ_iQ{/youtube}

{youtube}uZW-lBA_DsM{/youtube}

Trucs et astuces

Cette activité est proposée après plusieurs activités de cohésion car elle est impliquante et elle se révèle d’autant plus efficace qu’un climat de cohésion et de confiance suffisant a été installé. Il est dès lors conseillé à l’animateur de participer, en passant de groupe en groupe à chaque changement. C'est l'occasion pour lui, si les participants sont jeunes, de poser des questions, de demander aux autres ce qu'ils auraient répondu. Avec des participants plus mûrs, il pourra également susciter le débat ou le cadrer quand il devient trop enthousiaste. Il sera également le garant de l'écoute et du respect car certains participants révèlent parfois des aspects intimes et méconnus de leur personnalité.

Prolongement

Au terme de l'activité, demander à chaque participant d'énoncer un fait qu'il a découvert chez un autre et qui l'a marqué. Lui proposer de s'en expliquer. Permettre à ceux qui le souhaitent d'exprimer comment ils ont vécu la découverte du vécu de chacun.

Une belle personne

Fiche descriptive

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Fiche pratique

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs

- Renforcer la cohésion du groupe

- Renforcer l'estime de soi

Matériel

- Sur une feuille A4, une fleur dessinée avec un cercle comme centre et 8 (ou plus) pétales ovales, de grandeur égale. En autant d’exemplaires qu’il y a de participants.

Déroulement

- L’animateur distribue une fleur à chaque participant et leur demande d’indiquer leur prénom au centre

- Il leur explique ensuite les consignes : Il s’agit de rencontrer 8 participants (ou plus s’il y a davantage de pétales) de façon à ce que chacun d’eux écrive un message positif dans un des pétales, en n'oubliant pas de remplir de messages les pétales des autres.

- Lorsque toutes les fleurs sont remplies, chaque participant lit le message qui lui fait le plus plaisir et explique pourquoi.

Trucs et astuces

- L’animateur explique ce qu’est un message positif (une qualité que je reconnais à l’autre) et insiste sur le fait que la qualité donnée doit être accompagnée de la description d’un fait objectif. Exemple : Tu es sympa parce que tu m’expliques quand je ne comprends pas – Tu es trop cool parce que tu ne te disputes jamais avec moi. On peut également indiquer dans un des pétales une expérience agréable que l’on a partagée avec l’autre (J’ai bien aimé jouer au foot avec toi hier) , ou un comportement positif qu’on a observé (J’ai vu que tu étais gentil avec les plus petits, Tu as un beau T-shirt).

- Pour laisser davantage de choix dans la rédaction des messages positifs, les feuilles sont posées au sol (identifiables grâce au prénom inscrit au centre de la fleur). Les participants peuvent choisir la fleur sur laquelle il vont écrire un message. Lorsqu'une fleur a tous ses pétales remplis, elle est remise à son propriétaire.

 

Répartition en duos, trios, ...

 

Deux à deux

Réalisé d'après "Puzzle duo - couleurs" - Editions Djeco

 deux deux-1   deux deux-2

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

Objectifs :


- Répartir en duos aléatoires
- Développer son sens de l’observation


Disposition:


Les participants sont assis en cercle

 

 

Bilderlotto

 bilderlotto1   bilderlotto2

 

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

 

La journée de petit ours

Voir l'histoire (Coul.)

Voir l'histoire (N&B)

Voir le puzzle (Coul.)

Voir le puzzle (N&B)

 

 Cherche les différences

Voir la fiche pratique (Coul.)

Voir la fiche pratique (N&B)

 

 differences 3 1              differences 1 1

C'est qui? C'est quoi?

Voir la fiche pratique (Coul.)

Voir la fiche pratique (N&B)

 

 cest qui cest quoi-1   cest qui cest quoi-2   cest qui cest quoi-3

 

Objectifs :


- Répartir en duos aléatoires
- Développer son sens de l’observation


Disposition:


Les participants sont assis en cercle


Matériel:


Les cartes du jeu « C'est qui? C'est quoi?» découpées et plastifiées.

Déroulement :

Les cartes en duo  sont utilisées pour constituer de manière aléatoire des couples de participants.
• L’animateur prépare le nombre de duos de cartes nécessaire pour que chaque participant en reçoive une
• Il les mélange avant d’en distribuer une par participant
• A son signal, chaque participant devra trouver le participant qui possède la carte correspondante à la sienne (l'une étant un détail de l'agrandissement représenté sur l'autre). L'animateur conseille aux enfants d'être attentifs aux couleurs utilisées.
• Les couples ainsi constitués s’asseyent l’un à côté de l’autre pour mener une activité à deux.

 

 

Contactez-moi

Cathy Van Dorslaer
Formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes

par GSM
+32 496 80 50 56

par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Via Facebook

Pour rejoindre les membres du site et être au courant des régulières nouveautés, cliquez ici

Typographiste & Croquis © 2012 - 2017