Girac Coli : Cathy Van Dorslaer, formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes à Profondeville (Namur) Belgique

facebook-simplegreen  

Découverte du vocabulaire des sentiments 

dès 2 ans et demi

Lors de ma toute première animation avec les tout petits d'accueil, je me suis inspirée de la méthode décrite dans "Jojo l'ourson - Une journée pleine d'émotion" - Sylvie Lachance - Editions Midi trente - pour initier les enfants aux quatre émotions de base.


Quatre smiley sont successivement présentés: la joie, la colère, la tristesse, la peur. A chaque smiley, je demande aux enfants de mimer l'émotion et j'évoque différentes raisons de ressentir chaque émotion.

Voir les émoticones (Coul.)

Voir les émoticones (N&B)

Madame Béatrice, institutrice en accueil à l'école fondamentale Saint-Joseph de Vezon, répète régulièrement l'activité.

 

Lors de l'animation suivante, je constate que plusieurs enfants arrivent à identifier l'émotion.

 

 

Ce jour-là, Madame Béatrice tente d'amener ses petits élèves à exprimer leurs émotions à l'aide des smileys. Monsieur Frédérik, directeur, filme l'activité. Cela fonctionne pour certains. D'autres chosissent en fonction d'une couleur qui les attire. Cela ne me semble pas grave. Il s'agit d'une initiation.

Anaïs choisit le smiley "Content"

Lison aussi.

Un enfant choisit le smiley rouge comme son pull!

 

Dans les classes de M1, M2, M3, l'initiation au vocabulaire des sentiments est très rapide. Une fois présentés, les smileys peuvent être affichés au mur et les enfants peuvent à tout moment s'y référer.

 

 

Castrol fait une fugue

Auteur : Cathy Van Dorslaer

 

Voir l'histoire (Coul.)

Voir l'histoire (N&B)

 

Pour ancrer l'apprentissage du vocabulaire des sentiments, j'utilise l'histoire "Castrol fait une fugue" (voir fiche téléchargeable ci-dessous).

Après un rappel des quatre émotions, les enfants devront identifier les différentes émotions ressenties par la petite casserole tout au long de son aventure. La notion de besoin est également évoquée.

 

Voici de quelle façon les enfants de première et deuxième maternelle de l'école fondamentale Saint-Joseph de Vezon réagissent:

 

 

 

 

 

Même activité avec les plus grands de troisième maternelle. L'histoire plait aux enfants jusqu'en deuxième primaire.

 

 

 

Ce n’est vraiment pas gai d’être une petite casserole, une toute petite casserole, à peine plus grande qu’un bol.
Tellement petite qu’on ne s’en sert que pour préparer le biberon chaud de bébé le matin et le lait chaud de maman le soir.


Non, vraiment, ce n’est pas gai du tout ! Pourquoi ? Vous ne comprenez pas ? Vous savez ce que ça fait du lait qui chauffe, qui bout et qui déborde ? Ça colle ! Et il faut frotter, frotter fort pour enlever l’écume qui s’incruste sur les bords. Plusieurs fois par jour, Castrol, la toute petite casserole, doit subir le nettoyage énergique de maman, avec l’eau qui brûle, le savon qui pique et l’éponge qui gratte.


Castrol est furieuse, elle aimerait tant qu’on la traite avec plus de douceur et surtout qu’on lui fasse davantage confiance. Pourquoi ne l’utilise-t-on que pour chauffer le lait ? Pourquoi ne lui confie-t-on pas les sauces délicates, les petits plats mitonnés, le chocolat fondu qui sent si bon ?

Vraiment, elle est très fâchée et tellement découragée…
Cela ne peut plus durer ! Elle va partir, faire une fugue !


Un matin, après le lait chaud de bébé et le nettoyage énergique de maman, Castrol se glisse hors de l’armoire, traverse la grande cuisine sans faire de bruit et profite de la porte restée ouverte pour s’enfuir de cette maison où personne ne la respecte.


La voilà dehors, impatiente de découvrir le monde et d’y prendre sa place, toute excitée à l’idée de se faire de nouveaux amis qui sauront l’apprécier.


Mais dehors il fait froid, il neige et les rues sont boueuses. Et quand on est une petite casserole, une toute petite casserole, la moindre flaque d’eau devient un océan glacé, un tas de neige prend l’allure d’une montagne glissante et terrifiante.


Castrol est épouvantée par les voitures qui passent à toute allure en l’aspergeant d’eau sale.
Les passants, pressés et maussades, ne la voient même pas, elle est si petite, et la piétinent brutalement.


Castrol est paniquée. Elle regrette amèrement la tendre chaleur de la maison, l’affection des autres casseroles, le joyeux gazouillis de bébé, et même les nettoyages de maman. Elle veut rentrer !


Alors, courageusement, elle a fait demi-tour. Elle a retraversé les flaques immenses, la neige glacée. Epuisée et tremblante, elle a retrouvé son armoire où les grandes casseroles lui ont gentiment fait une place. Bien à l’abri, bien au chaud, Castrol s’est endormie, heureuse, enfin.


Castrol est une petite casserole, toute petite, qui sert à chauffer le lait. Elle en est très fière. Après tout, il n’y a qu’elle, ici, qui puisse le faire… aussi bien, aussi souvent et aussi bon. Tout le monde le lui a dit.

 

 

Le principe de l'identification des émotions tout au long du récit peut être utilisé avec de nombreux récits.


Une autre histoire "Le masque de Mario" fonctionne également très bien. Vous la trouverez dans la rubrique "Gira-coli/Cathy Van Dorslaer/Histoires pour enfants"

 

Gymnastique des sentiments

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs

- Prendre conscience des émotions et des sentiments qui nous habitent

- Communiquer son humeur au groupe

- Partager ses joies et ses peines avec le groupe

Quand?

- Au début de chaque journée, de chaque animation OU

- En début ou en fin de semaine, avant des congés ou au retour de ceux-ci

Disposition

Les participants sont debout en cercle

Déroulement

- L'animateur montre, l'un après l'autre, différents mouvements et explique quelle est leur signification émotionnelle:  

- lever les bras en l'air et agiter les mains:  Tout va très bien, je suis dans une forme excellente  

- poser les mains sur la tête et la tapoter doucement: Je vais bien, sans plus 

 - poser les mains sur les épaules: Je vais bien mais je suis un peu fatigué  

- Mettre les mains sur le ventre: Il y a quelque chose qui me tracasse, qui m'inquiète, qui m'attriste  

- se pencher et toucher ses pieds: Ca ne va pas du tout

- L'animateur demande à chacun de fermer les yeux , de sentir ce qu'il éprouve et de prendre la position qui y correspond.

- Il demande ensuite à tous d'ouvrir les yeux et d'observer la position prise par chacun

- Il propose à chacun de s'expliquer à tour de rôle OU il interroge les participants dont la position a clairement montré une émotion plus forte que la moyenne

 

Trucs et astuces 

L'animateur cible l'introspection émotionnelle de différentes façons, selon les circonstances et l'ambiance: Comment se sentent-ils à l'instant présent, comment se sentent-ils en pensant à une période passé, à une période future?

Prolongement

- L'animateur fait une synthèse de ce qui a est apparu: en repérant l'état d'esprit qui est majoritairement apparu, en attirant l'attention sur les participants qui ont exprimé leurs peines, leurs craintes ou leurs difficultés et qui ont besoin de soutien, en relevant les événements qui procurent les mêmes émotions chez plusieurs participants

- Lorsque les principes et les objectifs de la météo ont été bien intégrés, l'animateur étend son utilisation à d'autres moments de la vie du groupe: en début ou en fin de semaine, avant ou après un congé, lorsque le groupe manifeste consciemment ou inconsciemment de vives émotions, au terme d'un apprentissage particulièrement difficile, au terme d'une activité extra-scolaire (excursion, journée sportive, classe de mer/de neige,...)

La météo des sentiments

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Voir les mandalas (Coul.)

Voir les mandalaes (N&B)

Objectifs

- Prendre conscience des émotions et des sentiments qui nous habitent

- Communiquer son humeur au groupe

- Partager ses joies et ses peines avec le groupe

Disposition

Les participants sont assis en cercle OU la disposition tient compte de celle qui sera nécessaire pour le restant des activités

Matériel

- Les fiches « La météo-mandala »  reproduites sur du papier cartonné

- des ciseaux, de quoi mettre en couleurs

- une attache parisienne

Déroulement

Premier temps :

L'animateur distribue les fiches aux participants et leur octroie un temps suffisant pour le découpage et pour une mise en couleur soigneuse, agréable et apaisante (puisque le support est un mandala)

Second temps :

- L’animateur explique la signification des différents pictogrammes météorologiques :

- soleil : Je me sens heureux

- soleil et nuage : Je me sens heureux mais également un peu inquiet, énervé, par un événement survenu ailleurs que dans la classe, que dans le groupe

- nuages : Je suis inquiet

- nuage et pluie : Je suis triste

- éclair : Je suis en colère

- L'animateur demande à chacun de réfléchir, de choisir un pictogramme météorologique qui correspond à leur état d'esprit et de le faire tourner de façon à ce qu’il apparaisse  au centre  de l’espace prévu à cet effet dans le mandala

- A tour de rôle, les participants montrent leur météo-mandala et s'en expliquent

Trucs et astuces

Des classes utilisent la météo des sentiments de façon permanente. Le montage est collé verticalement sur un support, placé au bord du banc, de façon à être vu par tous. Ou il est d’office posé sur le banc.

Les élèves peuvent à tout moment l’utiliser et modifier le pictogramme météorologique.

Quand l’occasion s’y prête, l’enseignant(e) les encourage à s’en expliquer et/ou des enfants demandent d’eux-mêmes des explications.

Mes smileys

Voir la fiche (Coul.)

Voir la ficher (N&B)

Voir les étmoticones (Coul.)

Voir les émoticones (N&B)

Objectifs

 - Prendre conscience des émotions et des sentiments qui nous habitent

- Communiquer son humeur au groupe

- Partager ses joies et ses peines avec le groupe

Disposition

Les participants sont assis à leur banc (pour réaliser un montage), dans un premier temps.

Ils s'asseyent en cercle ensuite OU la disposition tient compte de celle qui sera nécessaire pour le restant des activités

Matériel

- La fiche reproductible représentant les quatre émotions de base - des ciseaux, de quoi mettre en couleurs selon la façon convenue:

- jaune pour la joie 

- rouge pour la colère 

- vert pour la peur 

- bleu pour la tristesse

-  des bâtonnets (piques de brochettes en bois, baguettes chinoises) à l’extrémité desquels les smileys seront fixés

Déroulement

- L'animateur explique quelles sont les quatre principales émotions:  la joie, la peur, la tristesse, la colère

- Il demande aux participants de mimer l'une après l'autre ces différentes émotions et fait apparaître qu'ils ont usé des mêmes mimiques pour exprimer chacune d'entre elles

- Il présente les quatre smileys qui mettent en image les expressions liées aux quatre émotions de base. L'animateur présente également un smiley blanc et sans expression qui représente l'état dans lequel on se sent quand on est très fatigué, malade

- Il demande aux participants de citer des adjectifs liés aux quatre émotions: joyeux, heureux, content, triste, affligé, en colère, furieux, stressé, effrayé,...

- Il distribue les 5 smileys représentant les émotions et demande aux participants de les découper, de les mettre en couleurs et de les attacher aux bâtonnets:    

- jaune pour la joie  

- rouge pour la colère  

- vert pour la peur  

- bleu pour la tristesse

- Lorsque les montages sont terminés, l'animateur demande à chacun de réfléchir et de choisir un ou plusieurs smileys qui correspondent à leur état d'esprit

- A tour de rôle, les participants montrent leur(s) smiley(s) et s'en expliquent

Prolongement

Les participants gardent leurs smileys à portée de main (dans leur banc) et sont régulièrement amenés à les utiliser.

Trucs et astuces

Plutôt que de demander à chaque participant de fabriquer ses smileys, l'animateur prépare quelques jeux de smileys.

Lorsqu'il souhaite amener le groupe à évoquer ses émotions, il les distribue à l'un ou l'autre participant.

Chaque participant recevra le jeu de cinq smileys, en choisira l'un ou l'autre pour évoquer son ressenti, puis passera le jeu de smileys à son voisin.

Smileys au sol

Voir la fiche (Coul.)

Voir la ficher (N&B)

Voir les émoticones (Coul.)

Voir les émoticones (N&B)

Objectifs

 - Prendre conscience des émotions et des sentiments qui nous habitent
- Communiquer son humeur au groupe
- Partager ses joies et ses peines avec le groupe

Matériel

Les fiches reproductibles représentant les quatre émotions de base agrandies en A3 et colorées de la façon convenue:

- jaune pour la joie  

- rouge pour la colère  

- vert pour la peur  

- bleu pour la tristesse

Disposition

- Les participants sont assis en cercle

Déroulement

-  L'animateur explique quelles sont les quatre principales émotions:  la joie, la peur, la tristesse, la colère

- Il demande aux participants de mimer l'une après l'autre ces différentes émotions et fait apparaître qu'ils ont usé des mêmes mimiques pour exprimer chacune d'entre elles

- Il présente les quatre smileys agrandis qui mettent en image les expressions liées aux quatre émotions de base. L'animateur présente également un smiley blanc et sans expression qui représente l'état dans lequel on se sent quand on est très fatigué, malade

- Il demande aux participants de citer des adjectifs liés aux quatre émotions: joyeux, heureux, content, triste, affligé, en colère, furieux, stressé, effrayé,...

- A l'aide d'une craie, l'animateur divise l'espace central en quatre parts égales. Dans chacune d'elles, il dépose un smiley agrandi (joie, colère, peur, tristesse).

- L'animateur évoque une situation: c'est la fin des vacances et la rentrée des classes, c'est bientôt les vacances, nous allons partir en classes vertes,... et demande aux participants de se positionner dans un quart du cercle, en fonction de l'émotion qu'ils ressentent

- Lorsque tous les participants ont pris position, l'animateur interroge l'un ou l'autre dans chaque partie de façon à ce qu'ils justifient leur choix d'émotion

Variante réservée aux enfants:

- L'animateur lit une histoire:

 - "Le masque de Mario" (à partir de 7 ans)  

- Une histoire adaptée aux plus petits

- Il s'interrompt régulièrement pour demander aux enfants quel est, à leur avis, le sentiment ressenti par tel ou tel personnage.

- Les enfants se positionnent sur le smiley de leur choix

- Lorsque tous les enfants ont pris position, l'animateur interroge l'un ou l'autre dans chaque partie de façon à ce qu'ils justifient leur choix d'émotion

Sentiments et marionnettes à doigts

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs 

- Prendre conscience des émotions et des sentiments qui nous habitent

- Communiquer son humeur au groupe

- Partager ses joies et ses peines avec le groupe

Matériel

- Différentes marionnettes à doigts susceptibles de représenter différents états émotionnels : la bonne humeur, la sérénité, l’énergie, l’envie de participer, l’envie de jouer avec les autres, la fatigue, le besoin d’être au calme, la tristesse, la colère, un risque d’agressivité, …

- Un plateau ou une boîte sur/dans lequel/laquelle les marionnettes seront placées

Disposition

 Les participants sont assis en cercle  OU la disposition tient compte de celle qui sera nécessaire pour le restant des activités

Déroulement

-  L'animateur présente les différentes marionnettes à doigt et explique quelle est leur signification

- Exemples avec les marionnettes à doigts en vente chez Ikéa :

- perroquet : Je suis de bonne humeur

- oiseau blanc : Je me sens serein

- oiseau rouge : Je suis plein d’énergie

- éléphant : Je suis impatient d’entendre ce qu’on va faire

- pieuvre : Je me réjouis de jouer avec les autres

- fantôme : Je suis fatigué

- tortue : J’ai besoin de calme

- grenouille : Je suis triste

- lion : Je suis en colère

- requin : je suis sur le point d'exploser

- L’animateur demande aux participants de ressentir les émotions qui les habitent et de réfléchir aux marionnettes qui y correspondent

- A tour de rôle, les participants reçoivent le plateau ou la boîte avec les marionnettes, en choisissent, les enfilent sur leur(s) doigt(s), montrent leur choix au restant du groupe et s’en expliquent

Trucs et astuces

Avec de jeunes participants qui n’ont pas le vocabulaire suffisant pour mettre en mots leur ressenti, l’animateur reformule ce qui est montré par les marionnettes et émet des hypothèses sur les raisons du choix.

Le « Twister » des sentiments

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs

  • Prendre conscience de ses émotions et de ses sentiments
  • Les communiquer au groupe
  • S’initier au vocabulaire des émotions et des sentiments
  • Avoir une vision globale de l’humeur et du ressenti du groupe
  • S’organiser et coopérer pour relever un défi

A quel moment ?

Lorsque la démarche d’expression des sentiments a déjà été travaillée et que le vocabulaire des sentiments est intégré

Matériel

Le jeu de société « Twister » édité par MB Jeux

Déroulement

  • L’animateur installe le jeu « Twister » au centre du cercle
  • Il amène les participants à constater que les ronds de couleur du jeu correspondent au code de couleurs utilisé habituellement pour l’expression des sentiments : jaune pour la joie, bleu pour la tristesse, rouge pour la colère, vert pour la peur
  • L’animateur propose aux participants d’évoquer leurs sentiments en se positionnant sur le « Twister »
  • En fonction de la taille du groupe, le nombre d’évocations varie : deux sentiments aux maximum si les participants sont nombreux, jusqu’à quatre sentiments si le nombre est restreint
  • A tour de rôle, les participants utiliseront leurs pieds et/ou leurs mains pour se positionner sur le(s) sentiment(s) qu’ils ressentent.

 Tout en s’y plaçant, ils justifient leur(s) choix de couleur(s).

  • L’animateur les encourage à varier et affiner les termes de vocabulaire relatifs aux quatre émotions de base.
  • Dès qu’un participant s’est exprimé, il ne bouge plus. Le participant suivant se positionne sur les couleurs qui sont encore disponibles.

  • Les participants se succèdent, moyennant une entraide mutuelle, jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de se placer.

Si c’est le cas, les participants qui se sont exprimés se retirent. Le « Twister » des sentiments reprend avec les participants suivants.

 

 {youtube}CZDOcijOelw{/youtube}

 Variante

L’animateur peut choisir de favoriser l’expression des sentiments et de ne pas travailler la cohésion. Dans ce cas, un maximum de cinq participants se positionnera sur le « Twister » avant de laisser la place aux cinq autres suivants.

Pistes de réflexion

L'animateur observe les couleurs qui ont été davantage choisies, les signale et demande aux participants de rappeler les causes évoquées

 

 

Qu'est-ce que ça me fait?

Cette activité est proposée dans l'ouvrage "Graines de médiateurs II", en vente à l'Université de Paix.

Chaque groupe dispose de tableaux proposant différents termes de vocabulaire en lien avec les quatre émotions de base: joie, colère,peur, tristesse.


Chaque enfant reçoit des vignettes décrivant différentes situations.


A tour de rôle, un enfant lit une situation puis choisit le terme qui correspond le mieux au sentiment qu'il ressentirait s'il était dans la situation qu'il vient d'évoquer.

La tour des sentiments

Voir la fiche (Coul.)

Voir la fiche (N&B)

Objectifs

  • Prendre conscience de ses émotions et de ses sentiments
  • Les communiquer au groupe
  • S’initier au vocabulaire des émotions et des sentiments
  • Avoir une vision globale de l’humeur et du ressenti du groupe
  • Trouver des solutions pour répondre à ses besoins
  • S’organiser et coopérer pour relever un défi

A quel moment ?

Lorsque la démarche d’expression des sentiments a déjà été travaillée et est intégrée

Matériel

  • Des boites cylindriques en métal de 250 grammes
  • En prévoir une ou deux par personne

 

 

 

 

 

 

Déroulement

  • L’animateur distribue une ou deux boites à chaque participant. Elles leur serviront à exprimer leurs sentiments
  • L’animateur commence de façon à faire comprendre la procédure :
    ◦ Sentiment de joie: il pose une ou deux  boites à l’endroit au centre du cercle
    ◦ Sentiment de tristesse, peur, colère : il pose une ou deux  boites à l’envers au centre du cercle
    ◦ S’il dispose de deux boites et qu’il est partagé entre deux sentiments contradictoires : il met une boite à l’endroit et empile l’autre en la mettant à l’envers
  • Il explique les raisons du positionnement de ses boites
  • A tour de rôle, chaque participant viendra placer sa boite, ou ses boites, au centre du cercle, dans le sens qui correspond à ses sentiments. Il expliquera les raisons de l’orientation de ses boites
    • Il peut tenter de les empiler sur celles qui sont déjà posées
    • Il peut également, s’il souhaite éviter cette chute, commencer une nouvelle pile à côté

  • La chute des boites n’est pas interdite. Certains enfants la craignent, d’autres la souhaitent. Si cela arrive, une nouvelle pile est recommencée
  • Lorsque la pile de boites commence à devenir instable, l’animateur demande aux participants d’en expliquer la raison: les boites inversées ne s’emboitent pas bien, les boites sont un peu déformées, leur couvercle n’a pas été bien enfoncé… L’animateur établit alors un lien entre les boites qui déséquilibrent la pile et la dynamique d’un groupe : lorsqu’un membre du groupe manque d’énergie, se sent triste ou en colère, cela a également des répercussions sur l’ambiance et l’humeur du groupe
  • Lorsque la pile de boites commence à devenir instable, des participants souhaitent parfois intervenir : ils soutiennent la pile, redressent une boite, suggèrent une intervention,… L’animateur accepte les interventions et établit un lien avec la vie en groupe : lorsqu’un membre du groupe ne va pas bien, je peux tenter un geste ou une parole pour le réconforter ou le soutenir

  • La pile dépasse rapidement la taille des enfants. Certains d’entre eux manifesteront clairement leur dépit de ne pouvoir accéder au sommet de la pile. D’autres seront plus vite enclins à renoncer au défi. L’animateur sera vigilant à encourager tous les enfants qui le souhaitent à poursuivre l’empilement de boites. Il les exhortera à trouver des solutions pour répondre à leur besoin : monter sur une chaise, sur les épaules d’un plus grand, demander aux autres de soutenir la tour

  • L’activité se termine lorsque tout le monde s’est exprimé

 {youtube}y3_pWvI-sZo{/youtube}

{youtube}fi016_HxBBI{/youtube}

Variante

Si on ne dispose pas de boites en suffisance, ou si on souhaite uniquement mettre en évidence la dynamique du groupe, des briques Légo de grosse taille et de couleurs différentes (selon les émotions) peuvent être utilisées

 

Pistes de réflexion


Rappeler les différentes attitudes apparues lors de l’activité (entraide, coopération, conseils, crainte, prise de risque,…), en examiner la pertinence par rapport à l’objectif fixé.
Etablir un lien entre ces attitudes observées et les attitudes requises pour favoriser la cohésion d’un groupe

Contactez-moi

Cathy Van Dorslaer
Formatrice  en gestion positive des conflits, auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes

par GSM
+32 496 80 50 56

par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Via Facebook

Pour rejoindre les membres du site et être au courant des régulières nouveautés, cliquez ici

Typographiste & Croquis © 2012 - 2017